Une folle semaine

Une célèbre Pin up Girl de Gil Elvgren

Ouh, je ne boude pas mon plaisir ! ♥
Ma nouvelle érotique, « La Femme au Ruban » , est la première lauréate du concours WeLoveWords & TimeToSignOff.

Retour (encore à chaud) sur cet événement.

Lundi dernier, le 3 novembre, des milliers d’abonnés à cette newsletter parisienne ont reçu dans leur boite mail, tout en bas de la lettre, un encart avec les premières lignes de mon texte, et un lien vers la nouvelle complète.

Et les plus curieux des abonnés en question ont cliqué, et sont venus lire mon texte sur le site de WeLoveWords.com.
Mercredi, le compteur de lectures de « La Femme au Ruban » affichait +2500 vues.
A l’heure où j’écris cet article nous en sommes à 2852.
C’est… énorme !

Le community manager de WeLoveWords annonce que c’est, à ce jour, le plus gros « score » jamais enregistré pour un texte sur le site.
Et je ne doute pas une seconde que la boule de neige va faire son effet, si bien que les trois prochains lauréats toucheront un aussi beau public.

Pour ma part, ce fut l’avalanche.
Les félicitations, les commentaires, les critiques, les élans… Ma boite courriel, Facebook et Twitter ont transformé mon téléphone portable en guirlande de noël musicale. Ça tintinnabulait et scintillait de partout lundi soir.
J’étais préparée à quelque chose d’important. Mais pas à ce point.
En sirotant mon verre de vin préféré  (L’Adorée, la bien nommée. Une vendange tardive cultivée près de chez moi), je me suis dit que j’avais vraiment bien fait de m’offrir une heure de yoga plus tôt dans la journée. Rester zen n’était pas simple !

Le lendemain, l’esprit encore embrumé d’émotions, j’ai découvert l’ampleur de l’engouement suscité par mon texte. De retweets en partages « La Femme au Ruban » se relayait sur les réseaux sociaux. Du coup, je me suis mise plus sérieusement à Twitter.

« Féminine »,  » tout en délicatesse », « élégante », « audacieuse »… Comment ne pas rougir quand on décrit ainsi mon écriture ?

Une note de blog élogieuse de WLW pour annoncer les premiers résultats du concours précise que ma participation a fait l’unanimité. Elle évoque mon premier contrat avec Harlequin HQN et me qualifie de « plume à suivre ».

Je ne vais pas vous mentir, ça me fait immensément plaisir.
Un peu de fierté, oui, mais du soulagement aussi.
L’affirmation d’être à ma place, et sur la bonne voie. La certitude d’avoir fait le bon choix -aussi risqué puisse t-il être- en décidant de faire de l’écriture mon nouveau métier.

Car s’il est vrai que l’ « on ne naît pas femme, on le devient » (Simone de Beauvoir), il en est de même pour Auteure.

Suite à cet événement ayant permis à de nombreux lecteurs de découvrir mon travail, j’ai reçu quelques propositions intéressantes.

Notamment celle d’écrire d’autres nouvelles érotiques et sensuelles, pour les éditer dans un recueil. 
C’est un projet qui m’enchante ! 
Mais ça sera une fois mon premier roman terminé…  Ne nous dispersons pas trop.
Parce que c’est bien beau de remporter un concours, mais il faut se remettre au clavier ensuite.

Au programme ces prochaines semaines, le chapitre 6 que j’ai quasiment terminé, une petite séance photo, puis deux nouvelles pour des concours qui me tiennent à cœur et dont je vous parlerai bientôt.
Chaque chose en son temps. 😉

Laisser un commentaire